Feeds:
Articles
Commentaires

Les japonais aiment la nature. Lui vouent un culte même. Les séismes et les éruptions volcaniques n’y sont pas étrangers; l’homme respecte celui qui est (tellement) plus fort que lui. D’où une religion à la base animiste (à la base, parce que les religions au Japon m’ont l’air désormais joyeusement confuses… mais j’y reviendrai plus tard ;D ).

Résultat, le Japon est un écrin de verdure. Les villes sont nichées au creux des montagnes, coincées entre les cimes et la mer. Depuis les buildings de Tokyo, vous apercevez (si le temps est clément) le Mont Fuji. Prenez le train une petite heure, et vous voilà perdu au coeur des montagnes.

Ou ne prenez pas le train. Allez dans un temple.

Eux sont nichés au creux des buildings, la ville s’étant construite autour d’eux. Les temples, ce sont des havres de paix. Une fois que vous avez franchi l’entrée, le chant des cigales vous tombe dessus et couvre le bruit des voitures. Vous êtes dans une bulle, plus rien n’existe autour de vous. Quant aux jardins, ce sont des tableaux, des paysages de cartes postales.

Et si le Japon c’était ça? Des carpes, des érables et des cigales…

Lire la suite »

Il y a 2 religions historiques au Japon: le shintoïsme et le bouddhisme. Parce que tel empereur a construit tel temple pour contrer telle école, et parce que la Corée et la Chine ont beau être détestés et méprisés, ils ont eu une influence énorme au niveau de la langue et de la religion. Conclusion, il y a 50 000 dieux qui viennent d’horizons différents. Et désormais, il y a même la religion chrétienne (avec églises fort laides à l’appui)! Et bizarrement, on obtient une société spirituelle et religieuse, mais sans prise de tête, où on est shintoïste la matin, bouddhiste le soir et chrétien le jour de son mariage…

Bizarre, parce que le comportement des japonais dans les temples et l’absence de tabous et de règles qui y règne sont en complet décalage avec la société japonaise. Certes, le shintoïsme prône le respect des aînés. Mais rien dans un temple n’est oppressant; on ne retrouve jamais le silence solennel des églises par exemple. On peut y prier comme on veut, en joignant les mains et en s’inclinant, en écrivant une prière sur une tablette en bois, en y déposant des offrandes, en habillant des statues avec des bonnets, des couvertures, des bracelets, des moulins à vents, voire même en déposant des peluches!

Il existe d’ailleurs un petit rituel marrant à Kyoto, dans le temple le plus populaire de la ville: 2 pierres sont disposées l’une en face de l’autre à une certaine distance. Le but du jeu est de marcher d’une pierre à l’autre, les yeux fermés, sans dévier. Si vous y arrivez, votre souhait amoureux se réalisera. Si vous échouez… vous ne rencontrerez jamais l’amour!
Mais ce qui est encore plus drôle là-dedans, c’est que les jeunes qui se pliaient à l’exercice étaient tous des garçons! Lesquels s’encourageaient à grands cris!

Bref, on le croirait pas comme ça, mais la religion au Japon, c’est super fun!

Lire la suite »

Il y a quelques jours, je me suis souvenue d’un bref instant de vie, de quelques minutes perdues sur le quai d’une gare japonaise. Nous nous étions trompées de direction et le temps de s’en apercevoir, il était trop tard. Nous sommes donc descendues à la station suivante et là, stupéfaction: nous étions au dessus d’un pont surplombant une rivière grondante, rageuse, dangereuse. Autour de nous, les montagnes et le ciel gris, l’immensité japonaise et le silence. Pendant quelques minutes, nous étions seules sur le quai de cette gare perdue au milieu des montagnes, à regarder la rivière se heurter aux rochers.

Et le mot voyage a pris tout son sens.

Lire la suite »